jeudi 2 septembre 2010

Friche - Hopital Debrousse - Lyon

Pédiatrie, clinique, funérarium et laboratoire bactériologique...
A l'abandon depuis 2008, projet futur... hôtel de luxe, on ferme les hôpitaux pour faire des logements pour riche, la mairie de Lyon a vraiment beaucoup d'imagination.
 Tout est saccagé et tres infesté par les tageurs,  le chaos règne dans chaque pièce.



 




















































Le magasin



































































21 commentaires:

  1. Bonsoir,

    malgré l'intérêt que je porte à ce type de démarche artistique et pourquoi pas dans une ambiance "étrange", parent d'une petite fille ayant vécue 4 ans à Debrousse pour des gros problèmes de santé, j'ai vraiment du mal à voir tout ces lieux dans cet état...

    Merci

    RépondreSupprimer
  2. j'ai ete soignée et opérée la bas etant enfant.. je suis donc du meme avis que le commentaire precedent.. bien dommage de voir autant de choses malsaines.. et je suis actuellement infirmiere.. bref, bravo aux squatteurs, tageurs, pilleurs.. au moins un hotel de luxe restaurera cette belle batisse detruite par d'autres. Charline

    RépondreSupprimer
  3. Cette 'belle bâtisse' n'a pas été détruite par les squatteurs pilleurs comme vous les appeler mais par ceux qui ont décidés de la fermeture de l'hôpital. Condamnant ainsi ce lieu a devenir une friche. Pourquoi vouloir garder ce lieu intacte, les entreprises du bâtiment se chargeront de tout détruire à l'intérieur. De plus, l'état général des couloirs est le fruit d'entreprise de récupération et recyclage(cable, gaine, tuyauterie...). Pourquoi avons nous l'impression que vous vous trompez de responsable, les 'squatteurs' ne sont que la conséquence de sa fermeture! Son état est le sort de tout bâtiment vivant une période de transition et personnellement, je trouve sa transformation en hôtel de luxe bien plus vulgaire et insultante.
    Je n'ai fais que prendre des photos et constaté de l'état de l'hôpital, rien a été tagé ou degradé en plus.
    merci

    RépondreSupprimer
  4. J'ai été soignée et sauvée dès l'âge de 9 mois par le personnel de cet hôpital. Ma dernière opération : 18 ans! Aujourd'hui j'ai 32 ans, je vais bien mais je pleure de voir mes souvenirs détruits, saccagés... J'ai honte par ces voyous!! Aucun respect de rien! Squatter pour y vivre, je suis ok mais squatter pour faire ça... C'est bien triste! :(

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour , j'ai vécu mes premiers mois dans cet hôpital et j'ai été suivi longtemps par le personnel. C'est bien dommage et triste de voir dans tel état se trouve le lieu.Nous avons la chance d'avoir à lyon un si bel bâtiment avec une vue magnifique sur lyon.C'est vraiment triste et décevant !

    RépondreSupprimer
  6. Bientôt 1000 euros la nuit!!!Bienvenue dans le Monde de Vinci...
    Ps: J'ai moi même été soigné pour une méningite a Debrousse, je partage entièrement l'avis de Nobody.

    RépondreSupprimer
  7. Très belles photos à la fois sinistres et sentimentales. Se dire que certaines personnes ont vécu leurs premiers jours dans ce bâtiment donne un drôle de sentiment que je trouve vraiment excellent. C'est comme retrouver de vieilles lettres dans un grenier et pouvoir les lire soi-même. Découvrir chaque détail soi même au travers de ces photos je trouve ca fascinant !

    RépondreSupprimer
  8. bonjour a tous je mintegre parmi vos discution jete malase d'une thalasimie a l'age de 4 ans jai ete interner 9 moins la bas par le proffesseur phillipe jete au 5eme etages javais peur de cette hopital javais tjr adrealine qui monter au niveau de ma gorge quand jatten mon tour pour une consultaion tout les mois 135km aller reour je suis jamais retourner jai ete aussi internet dans hopital natale pendant 6 mois chaque moi des consulats avec le dr ayral maintenant jai grandit jai atteint mais 31 ans jai tpeur des attaques des microbes resistant car mon corps fabrique pas assez de anti corps ainsi la globule blanc et rouge avec un chimio et une greffe de la moelleuse

    RépondreSupprimer
  9. bonsoir !!

    qui y a vécu ou survécu
    là n'est pas le propos ... , le propos ce sont les photographies . le lieu de friche, passage d'un fin à un autre début , voulu pour l'argent et uniquement l'argent . quant aux tags , c'est aussi le l'art , et oui ! et ces lieux abandonnés sont beaux , mystérieux et éphémères .

    RépondreSupprimer
  10. Je cherchais à mettre des images sur le lieu où j'ai été opéré d'une atrésie de l'oesophage en 1970, et où j'ai passé les deux premiers mois de ma vie... Etrange sentiment à la vue de ces images..

    RépondreSupprimer
  11. Curieux mélange d'un monde qui finit pour un autre avenir dans des lieux de mémoire.
    Site néanmoins exceptionnel qui comme d'autres ne doivent pas être abandonnés et donc doivent renaitre pour trouver un nouveau destin sans jamais oublier leur passé.

    N'est ce pas l'éternel recommencement et incompréhensible mystère de la vie?

    RépondreSupprimer
  12. pour tous les enfants et parents qui ont fréquenté ce lieux qq jours ou qq semaines et voir plus, il est très douloureux de voir ces lieux dans cet état. Certains y ont laissé une partie de leur petite enfance, pour d'autres familles, c'est le souvenir de leur enfant décédé en ces lieux et pour tous ces enfants et parents cet endroit devrait être un minimum respecté. Honte à ceux qui ont choisi de fermer cet hopital et mépris pour ceux qui le détériore un peu plus chaque jour

    RépondreSupprimer
  13. je suis rentrée à 19 ans et je suis repartie à 35 ans.J'ai travaillé 15 ans dans cet hopital, j'ai 53 ans , plus dans la région, j'ai appris la fermeture et vu les photos, j'ai pleuré.

    RépondreSupprimer
  14. bonjour,
    j'y ai passer mes 13 premières années de mon enfance, au rythme de 6 à 8 mois par ans. je m'y suis fait des copains, j'y ai perdu des copains. j'ai rencontré du personnel soignant extraordinaire. mes plus vieux souvenir remonte à l'époque des bonnes soeurs, qui était infirmières. aujourd'hui, j'ai 40 ans. je suis passer hier rendre visite à mon ancien domicile. j'ai été très choqué de voir l'état du batiment. déja en travaux, le batiment de radiologie n'existe plus. j'aurais bien aimé revisité, retrouvé mes ancienne chambre, mais tout est fermé et calfeutré par des plaque de bois. je suis tombé sur ce site par hasard. j'ai vu toutes ses photos et je me suis mis à pleuré comme un gamin.

    RépondreSupprimer
  15. Ma tante qui était soeur a travaillé en tant qu'infirmière dans cet hôpital. Elle est malheureusement décédée hier. J'ai fait des recherches pour voir s'il existait quelque chose à son sujet sur internet (réaction étrange, mais qui m'aide sans doute à faire le deuil). Je suis alors tombée sur cet article de photo. Je savais que l’hôpital avait fermé il y a quelques années.
    Je ne m'attendais cependant pas à le voir comme ça. Ces photos sont chargées d'émotion. Je n'avais jamais vu les lieu de mes propres yeux, mais les connaissais au travers des histoires de ma tante. Savoir que ce lieu grouillait d'enfant, il n'y a pas si longtemps, fait quelque chose.
    C'est une beauté tragique (guidée sans doute par ma situation actuelle).

    RépondreSupprimer
  16. Formidable renaissance pour ce lieu qui outre les stigmates d'un lieu hospitalier, montre surtout une nouvelle vie à travers l'expression de jeunes artistes.

    Continuons de réhabiliter les lieux dépourvus de tout usage au lieu de saccager ceux qui en ont encore un.

    RépondreSupprimer
  17. Formidable renaissance pour ce lieu qui outre les stigmates d'un lieu hospitalier, montre surtout une nouvelle vie à travers l'expression de jeunes artistes.

    Continuons de réhabiliter les lieux dépourvus de tout usage au lieu de saccager ceux qui en ont encore un.

    RépondreSupprimer
  18. J'en ai passé des moments dans cet hopital.
    En voyant ces photos, j'ai été mal à l'aise dans un premier temps, puis je me suis sentie "apaisé. Certes de vies ont été sauvées, d'autres sont partis dans cet endroit, j'y ai connu les bonnes soeurs moi aussi mais finalement, le fait que ce lieu soit devenu un "repaire" de taggeurs n'est pas dérangeant en soi, c'est de l'art ni plus ni moins.

    RépondreSupprimer
  19. Mais on peut être touché par un lieu en rapport avec son histoire, mais attention de ne pas tout mélanger...L'affect est respetable mais ça n'empêche pas que ca n'est pas les "visiteurs" de ce lieu qui en ont fait son aspect "oublié " et "triste". Ce qui est triste c'est de constater qu'il n'a pas été vidé completement avant sa fermeture, c'est les dirigeants qu'il faut blâmer, ceux qui signes des gros contrats en se foutant de respecter un lieu et son passé...pour ce qu'il devient après, c'est dans le cycle des choses...on aime ou pas, mais au moins il y a encore de la vie !!!!!

    RépondreSupprimer
  20. Anciennement opéré la bas, ça me fait mal au coeur de voir ça comme ça. Rien que pour les souvenirs qui m'ont marqué à cet hôpital, je rêverai d'y retourner, une dernière fois.

    RépondreSupprimer
  21. Je suis aussi une ancienne patente de cet hôpital. J'y ai été sauvé à l'âge de 6 ans par le professeur mollard, décédé il y a quelques années. J'y ai connu les soeurs (dont soeur annette que je pourrais pas oublier).
    J'ai aujourd'hui 38 ans, ces photos m'ont fait pleurer!!!
    Lorsque j'ai appris que cet hôpital devait être transformé en hôtel, 2 sentiments m'ont alors submergé. Le premier, c'est que ce magnifique bâtiment aura droit à une seconde vie, mais le deuxième est que pour passer une nuit à debrousse il ne faut pas connaître son histoire. beaucoup de petites âmes d'enfants malheureusement décédé ici, leurs feront faire des cauchemars.
    Personnellement je serai incapable de passer une nouvelle nuit la bas.
    Ce serai formidable de garder un endroit souvenir, avec ancienne photos, registre, nom.....etc. continuer de faire vivre tout ces enfants sans oublié le personnels soignants.


    RépondreSupprimer